Le Bâton fédéral
,

appelé également bâton français (ou encore bâton de combat) est tenu à deux mains. En effet il est plus lourd (400gr) et plus long (1m40) que la canne de combat (100gr environ pour 95 cm) qui elle, est tenue à une main.

Les techniques sont proches de celles de la canne de combat et avec des coups complémentaires comme les coulissés, les balancés, les piques (coups de pointe).

Les coups de cette arme puissante sont maîtrisés dans toutes les situations, de par l’essence même de sa pratique comme sport de combat.

Le bâton de l’École de Joinville vient compléter la pratique du bâton fédéral par des techniques plus axées sur les moulinets et les piqués et des coups complémentaires comme le coup de revers, les enlevés en flanc...

Que ce soit en club ou en compétition, plaisir, jeu, innovation et amusement sont les objectifs à suivre.

 

 

 

Les Différentes pratiques

La compétition

La compétition en bâton est un assaut entre deux tireurs. Les coups sont bien entendu impérativement maîtrisés. En assaut, la finalité est d’aller chercher la touche à la suite d’un enchaînement de différentes techniques. Ces échanges seront jugés pour leur qualité, esthétisme, originalité et la touche s’il y a lieu.

La Pratique pour tous

Le bâton permet aux tireurs de s’exprimer et de progresser quel que soit son âge et son niveau. La variété des techniques d’attaques et des parades, les déplacements offensifs, les esquives, les sauts, la richesse des ripostes sont autant de possibilités permettant au tireur de s’exprimer et d’évoluer dans sa maîtrise de l’arme et du sport de combat.